lundi 24 novembre 2008

Titre n° 028 : Martine Aubrin


3 commentaires:

Yv a dit…

Joli le coup de la préface ;-D

Es-tu en train de dire qu'au PS c'est une bande de clowns :-p ?

AL a dit…

je n'oserais jamais insulter les militants du PS. Par contre, la lutte des chefs, ça me fait un peu pitié...

Yv a dit…

Evidemment, quand je disais clows, c'était par rapport aux "chef",...

Mais bon, toi comme moi ne les considèrons pas (vraiment?) ainsi.

C'est juste qu'ils devraient mettre leur égo de côté et faire preuve d'un meilleur sens des responsabilité. Même si, lorqu'on compare aux USA dans la campagne à l'investiture au Parti démocrate, c'était plus âpre. La différence restant l'échéance présidentielle, quelques mois aux USA , moins de 4 ans en France.

Cela laisse à réfléchir sur la multiplication de l'offre politique aux travers de "l'individualisation" de celle-ci. Autrement dit, au plus tu as de personnes au sein d'un même parti qui se déclare candidat à un poste (de président de parti, de chef de l'Etat), au plus tu as des courants qui se créent; courants dont parfois la nuance est ténue.

Le mode de désignation au PS a plus que jamais favorisé dans l'opinion un brouillage de son image et de son message. Ils devraient à l'avenir faire plus simple, mais c'est loin d'être gagné.